Ostéopathie
L’ostéopathie, en quelques mots… PDF Imprimer Envoyer

L’Ostéopathie, « médecine douce », repose sur la connaissance de l’anatomie et utilise des techniques externes, douces, précises et indolores.

Toute perte de mobilité des articulations, des muscles, des ligaments ou des viscères peut provoquer un déséquilibre de l’état de santé. Des changements de posture, adolescence, grossesse, traumatismes physiques.., vont modifier l’équilibre du corps et peuvent parfois provoquer des dysfonctions et blocages à retardement...

Classée en médecine de première intention, l'Ostéopathie n'est pas soumise à une prescription médicale. Elle traite les restrictions de mobilité pouvant affecter les structures composant le corps humain. Elle assure une médecine d’autant plus efficace qu’elle est préventive.

L’ostéopathie, au service de votre santé…

 
Décrets PDF Imprimer Envoyer

Publication au Journal Officiel des décrets concernant l'ostéopathie depuis le 25 mars 2007.

  1. Décret n° 2007-435 du 25 mars 2007 relatif aux actes et aux conditions d'exercice de l'ostéopathie
  2. Décret n° 2007-437 du 25 mars 2007 relatif à la formation des ostéopathes et à l'agrément des établissements de formation
  3. Arrêté du 25 mars 2007 relatif à la formation en ostéopathie, à la commission d'agrément des établissements de formation et aux mesures dérogatoires
  4. Arrêté du 25 mars 2007 relatif à la composition du dossier et aux modalités d'organisation de l'épreuve d'aptitude et du stage d'adaptation prévues pour les ostéopathes par le décret n° 2007-435 du 25 mars 2007 relatif aux actes et aux conditions d'exercice de l'ostéopathie
  5. Arrêté du 30 avril 2007 relatif à la composition et au fonctionnement de la Commission nationale d'agrément des établissements dispensant une formation en ostéopathie
  6. Arrêté du 9 août 2007 listant les établissements agréés dispensant une formation en ostéopathie
 
Liste des établissements agréés par l’Etat PDF Imprimer Envoyer

Reconnue par la loi française, l’Ostéopathie requiert des critères de qualification professionnelle. Les praticiens sont sanctionnés d’un cycle d’étude de Bac +6, se terminant par un mémoire de fin d’étude aboutissant au titre de D.O dans un établissement agréé par l’Etat.

Vous trouverez la liste des établissements agréés par l’Etat :
http://www.osteopathie-france.net/essai/lois/formation-osteopathes/13-etablissements-agrees

 
Déroulement d'une séance (45min) PDF Imprimer Envoyer

L’anamnèse : se pratique lors du 1er rendez-vous, consiste à recueillir le motif de consultation et les antécédents du patient.

L’examen physique : l’ostéopathe fournit des éléments et tests médicaux permettant de comprendre les dysfonctionnements, d’établir un diagnostic différentiel et d’écarter un diagnostic d’exclusion.

Le traitement : En associant les informations de l’anamnèse et de l’examen physique, l’ostéopathe choisit les techniques les plus adaptées pour chaque patient, avec un geste ostéopathique doux et précis, dans la règle de la non douleur.

L’ostéopathe travaille de façon collégiale avec les autres professions médicales et, lorsque ses résultats sont limités, l’ostéopathe s’oriente vers votre médecin référant afin d’y associer le meilleur traitement et vous prescrire des examens complémentaires si nécessaire.