Femme enceinte
Femme enceinte - Présentation PDF Imprimer Envoyer

En prenant en charge les troubles de la statique pelvienne l'ostéopathe compétant en périnatalité vous permettra de retrouver une assise périnéale correcte et un équilibre postural.

La grossesse apporte beaucoup de modifications à votre corps pour bien accueillir bébé. Il est important d’améliorer la mobilité de la sphère pelvienne pour favoriser la dynamique de l’accouchement et favoriser l’engagement du bébé au moment venu.

En effet, durant les 9 mois de grossesse, la taille de l’utérus va grossir de façon exceptionnelle et certains viscères abdominaux vont être refoulés occasionnant certains troubles comme le reflux gastro-oesophagien, constipation, hémorroïdes, … 



La posture va être modifiée tout au long de la grossesse, avec :

  • Une hyperlordose qui apparaît (cambrure lombaire),
  • Les points d’appuis au sol changent, et les articulations sont soumises à plus de contraintes du fait de la prise de poids. Votre posture change.

Cela peut se traduire pour la femme enceinte par des gênes ou douleurs au niveau du dos, du bassin, du coccyx, du pubis ou au niveau des membres inférieurs réveillant parfois des anciennes douleurs de type sciatiques.

 
Femme enceinte - Indications PDF Imprimer Envoyer

(liste non-exhaustive)

Avec motif de consultation :

  • Sciatalgie, lombalgie, cruralgie, pubalgie
  • Douleurs coccygiennes, dans la zone pubienne
  • Douleurs articulaires diffuses, asymétrie du bassin
  • Douleurs costales, difficulté à respirer
  • Surpression du bébé sur la sphère pelvienne
  • Troubles ou incontinences urinaires
  • Troubles digestifs : acidité estomac…

Préparation du bassin à l’accouchement :

  • Préparation du bassin articulaire et ligamentaire
  • Préparation du périnée en association avec la sage-femme ou le kinésithérapeute
  • Travail mécanique du diaphragme thoracique en association des techniques de respiration (cours de préparation par la sage-femme)
  • Travail fascial aponévrotique et dure-mérien avant l’accouchement

Contre indications et notions relatives aux décrets (liste non exhaustive)

  • Contractions régulières assimilées à un début de travail
  • Tous motifs empêchant la consultation validée par le gynécologue ou sage femme
  • Pré-éclampsie [1] ou toxémie gravidique: Oedème des membres 

inférieurs avec dyspnée et/ou maux de tête, bourdonnements d'oreilles, 

douleurs abdominales, nausées, vomissements.
 
Femme enceinte - À savoir PDF Imprimer Envoyer
  • Il est recommandé d’effectuer la préparation ostéopathique afin de faciliter le passage de votre bébé (par la bonne mécanique du diaphragme et un bassin le plus équilibré possible) et contribuer au travail de votre gynécologue et sage-femme le jour de l’accouchement.
  • Dans le cas de la préparation : 1 séance par trimestre, plus 1 séance 1 mois avant l’accouchement.
  • Aucun traitement pratiqué lors du 1er trimestre de grossesse. Aucun technique internes (réservé aux sage femme et aux gynéco) pour les risques d'accouchement
 prématuré, infection, …
  • Pas de version par manoeuvres externes ( VME) qui se pratiquent sous échographie et sont effectuées par un obstétricien.
  • Aucune technique dite « structurelle » (craquement) n’est pratiquée
NOMBRE DE CONSULTATIONS

De manière générale :
  • 1 à 2 séances par trimestre (4e mois et 7e mois).
  • Une séance un mois avant l’accouchement (fin du 8e ou début du 9e mois).
Si cela lui semble nécessaire, avec votre accord, votre ostéopathe prendra contact avec votre médecin. 

NB : Elle ne dispense en aucun cas d’un suivi obstétrique conventionnel.